Choisir ski de fond

Comment choisir ses skis de fond

Chaque hiver, alors que certains d’entre nous disparaissent à l’apparition du moindre flocon de neige, d’autres accueillent la première neige avec joie. Si vous faites partie du second groupe, vous savez que l’hiver est une saison pleine de potentiel quand vient le temps de profiter du plein air. Sports de glisse, jeux de patinoire et confection de bonhomme de neige sont au rendez-vous pendant plusieurs mois. Le meilleur moyen de ne pas s’ennuyer pendant l’hiver est donc de profiter pleinement de ces quelques mois, certes froids, mais surtout, très amusants.

Alors que plusieurs options sportives s’offrent à nous, le ski de fond se révèle une activité très à la mode qui convient autant aux adeptes de promenade en forêt qu’aux athlètes les plus zélés. Par ailleurs, en plus de s’équiper des essentiels pour un séjour de sport d’hiver réussi, il est indispensable de  s’interroger sur la manière dont on souhaite pratiquer ce sport. Préférez-vous arpenter en douceur les pistes aménagées, vous aventurer hors des sentiers battus, ou encore y aller d’une bonne dose de défi avec des montées et descentes ardues et un rythme accéléré?

Il faut savoir qu’il existe deux principaux types de skis, le classique et le ski de patin, entre les deux, une version qu’on peut qualifier d’hybride. Le ski classique, vous l’aurez compris, convient aux pistes entretenues empruntées par les adeptes de plein air. Même s’il suffit de suivre les traces creusées dans la neige, ce sport n’en est pas moins exigeant. Le ski de patin, quant à lui, s’adresse aux athlètes avides de performance. Il est conçu pour la vitesse et les manœuvres. Le ski hybride se situe donc entre les deux, adapté aux pistes tapées ainsi qu’aux surfaces moins stables. Ils seront à la fois spécialisés pour la glisse hors sentier ainsi que pour les virages serrés. Une fois le type choisi, il reste quelques critères à considérer pour l’achat de vos skis.

  1. Sexe et âge

Même si tous les sports sont unisexes, les équipements eux peuvent être adaptés en fonction de votre sexe. Il existe donc des skis conçus en fonction de la physionomie d’un homme, d’une femme, d’un garçon ou d’une fillette. Cette distinction agira sur la plupart des caractéristiques du ski. En magasin, vous pourrez orienter vos recherches assez rapidement en commençant par cette caractéristique.

  1. Taille

Il existe une formule presque universelle pour calculer approximativement la taille idéale requise pour vos skis. La taille des skis peut varier d’environ 160 à 195 centimètres et aura une incidence évidente sur votre performance et votre stabilité. Pour un skieur classique, il suffit de calculer votre taille en centimètres et d’y en ajouter 15. Pour le ski patin, on ajoutera plutôt 5 centimètres, puisqu’un ski légèrement plus court offrira une plus grande précision dans les manœuvres. Pour ce qui est du ski hors-piste, on choisira généralement un ski plus court, c’est-à-dire à peu près équivalent à votre taille. Il convient toutefois de consulter un conseiller quand vient le temps de choisir une taille spécifiquement adaptée à un style de pratique.

  1. Habileté

Un détail important à ne pas oublier lorsqu’on décide de s’équiper en matériel de ski est notre niveau d’habileté. Que soit pour le ski classique, le ski de patin ou le ski hors-piste, il est possible de choisir des skis adaptés des niveaux débutants à expert. Concrètement, des skis pour débutants seront généralement plus larges pour offrir une plus grande stabilité et plus souples afin d’épouser le terrain en douceur. Les skis pour experts seront au contraire plus rigides et effilés, plus faciles à manier pour les skieurs expérimentés.

  1. Largeur

Comme mentionné plus haut, la largeur du ski a une incidence directe sur la stabilité. Les besoins dépendent du type de pratique que vous privilégiez. Par exemple, pour les aventuriers du hors-piste, un ski plus large offrira un meilleur soutien dans la poudreuse. Les skieurs de patin, eux, rechercheront des skis au profil effilé, conçu pour la vitesse et la précision des manœuvres. Dans tous les cas, le type de ski dépendra du type de skieur et surtout de sa manière de skier.

  1. Souplesse et cambrure

La souplesse du ski correspond à la capacité du matériau à s’adapter au terrain. Même si un ski bien solide peut sembler la meilleure solution, rigidité ne signifie pas stabilité. Au contraire, pour les skieurs débutants, un ski flexible permettra une meilleure adhésion au terrain et plus de confort pour les promeneurs. Un compromis idéal consiste à choisir un ski adapté à notre poids qui permettra à la fois une bonne traction et une bonne glisse. À l’inverse, le ski de patin sera plus léger, mais très rigide, puisqu’une cambrure raide offrira un effet de ressort plus grand, lequel aura un impact évident sur la vitesse.

  1. Cire et entretien

La plupart des skieurs amateurs choisiront un ski sans cire. Facile d’entretien et sans complexité, ce type de ski est toujours prêt pour l’aventure. Toutefois, l’achat d’un ski ciré peut aussi s’avérer un atout de taille pour les skieurs en progression. La technique de cirage des skis est assez simple. On privilégie généralement une cire glissante aux extrémités pour assurer une vitesse inégalée. Au centre du ski, on appliquera une cire plus collante qui optimisera plutôt la traction. Comme ce type de ski requiert plus d’entretien, la performance est le principal argument à considérer.

En vérité, même si toutes ces caractéristiques constituent une bonne feuille de route pour le choix de vos skis de fond, il reste plusieurs aspects très précis à considérer avant l’achat. Après avoir essayé plusieurs types de skis, vous serez plus en mesure de connaître vos besoins et préférences. Ensuite, un conseiller pourra vous orienter en magasin afin de choisir la parfaite paire de skis.