Raquettes à neige

Comment trouver les raquettes à neige adéquates

Les raquettes à neige se sont imposées comme outil de transport indispensable dans l’hiver nordique.  Ce n’est qu’au milieu du 19e siècle que la raquette est devenue un sport de loisir, puis de compétition. Aujourd’hui, nombre de raquetteurs pratiquent ce sport pour s’aventurer dans les plus beaux paysages nordiques, alors que d’autres en font une véritable discipline sportive.

Loin de se réduire aux anciens modèles en bois et en peau d’animaux que l’on retrouve maintenant en guise de décorations sur les murs des chalets, les raquettes à neige sont maintenant fabriquées selon une panoplie de techniques, toutes destinées à créer une raquette performante adaptée à une certaine variante du sport. C’est pourquoi il y a plusieurs points sur lesquels on doit s’interroger pour acheter la bonne paire de raquettes.

Largeur et longueur, type d’attaches, structure et matériaux, forme et détails techniques sont des aspects qui changeront en fonction du type de terrain que vous fréquenterez et du type de sport que vous pratiquerez.

Raquettes traditionnelles

  • La raquette à neige traditionnelle se pratique sur des terrains relativement plats en sentiers battus, c’est-à-dire que la neige y est tapée et qu’il n’y a pas de montée ou de descente extrême à manœuvrer. Cette raquette doit être plus légère et profilée que la raquette hors-piste.

Raquettes hors-piste et en montagne

  • La raquette à neige hors-piste comporte plus de défis. Plus exigeante et technique, elle exige de manœuvrer dans la neige profonde et sur des terrains escarpés en montée ou en descente. On optera pour des raquettes plus larges afin d’optimiser la répartition du poids sur la neige folle.

Raquettes de course

  • La raquette à neige de course se pratique surtout sur des sentiers tapés. Elle est conçue pour offrir un mouvement plus naturel du pied afin d’optimiser la vitesse et l’amplitude de mouvement.
Magasinez les raquettes à neige

Spécifications techniques :

  • Pour les terrains escarpés :

En montée et en descente, on recherche une bonne stabilité, mais surtout une traction optimale. La taille et la disposition des crampons sous la raquette sont donc des éléments importants à considérer. Par ailleurs, certains modèles sont munis d’un support sous le talon, ce qui permet de placer le pied dans un angle plus naturel dans les dénivelés.

  • Pour un mouvement plus naturel :

Sous la plante du pied, où sont disposés les crampons, un pivot plus ou moins souple permet de donner plus de naturel au mouvement du pied. C’est-à-dire que, selon son niveau de rigidité, l’angle du crampon suivra la plante du pied afin d’améliorer la flexion du pied et de réduire la tension sur le mollet. Certaines raquettes peuvent également offrir un profil asymétrique, plus près de la forme d’une chaussure, afin de bien suivre les rotations et les mouvements du pied et de la cheville.

  • Pour un maintien efficace :

Les fixations de la raquette sont plus importantes qu’il n’y paraît. Il existe deux types d’attaches : articulées ou flottantes. Les fixations articulées sont idéales dans la neige profonde, concentrant le mouvement surtout vers l’avant du pied. Les fixations flottantes sont plus souples, mais font en sorte que la raquette suit le mouvement du pied. Elles sont donc plus efficaces pour la fluidité du mouvement, par exemple avec des petites raquettes pour la course. N’oubliez pas que toutes les sangles ne conviennent pas à tous les types de bottes. Si vous prévoyez utiliser vos bottes de randonnée hivernales ou si vous préférez vous chausser en neuf, assurez-vous que le tout soit compatible.

  • Pour des raquettes à neige durables et performantes :

Les raquettes à neige les plus répandues aujourd’hui sont faites de tubes d’aluminium légers faciles d’entretien. Il existe également des modèles en plastique moulé. Au centre, on retrouve du nylon tendu, du caoutchouc ou encore une seule pièce de plastique. C’est sur cette partie que le poids est réparti afin d’assurer une bonne flottaison. Selon que l’on pratique sur une neige poudreuse ou tapée, la rigidité du matériel optimisera la stabilité et l’équilibre.

Finalement, la partie la plus importante est de choisir la taille de ses raquettes à neige. Comme vous l’avez déjà compris, elle dépend du poids à répartir sur celles-ci, du type de terrain pratiqué, de la grandeur et du sexe du raquetteur et de l’utilisation qui en sera faite. Ainsi, vous remarquerez qu’une raquette traditionnelle pour une femme de petite taille sera plus profilée et légère qu’une raquette hors-piste, de même qu’une raquette pour coureurs sera également légère, mais bien plus rigide, afin d’offrir un mouvement plus sec et une meilleure traction.  Pour certains modèles, il existe des extensions que l’on peut se procurer si nos besoins changent ou si l’on souhaite une raquette plus polyvalente. Toutefois, il vaut mieux consulter un conseiller en magasin afin de tenir compte de tous ces points sans se tromper.

L’achat d’une paire de raquettes est un investissement qui vous garantira un hiver actif et performant. Assurez-vous donc d’avoir tous les outils en main pour véritablement répondre à tous vos besoins et attentes. Et surtout, profitez de votre hiver au maximum en vous procurant les essentiels pour un séjour hivernal réussi.