Fatbike : comment s'équiper, où sont les meilleurs sentiers - Sportium

Fatbike : comment s’équiper, où sont les meilleurs sentiers?

En quelques mots 

Le Fatbike s’impose aujourd’hui comme nouvelle discipline tendance. On l’utilise sur l’asphalte, dans la neige, dans le sable, dans la boue, bref, c’est un vélo tout-terrain.  En fait, tout ce qu’il a de gros, ce vélo, ce sont ses pneus. Bien qu’il soit de taille régulière, le cadre de ce type de bicycle est conçu pour accueillir des roues plus larges que la normale. Ses pneus surdimensionnés sont d’ailleurs gonflés à une pression inférieure à celle des pneus de routes réguliers. La surface moins rigide du pneu lui permet une bonne adhérence aux terrains friables, comme la neige et le sable, difficiles à manœuvrer avec une roue rigide. C’est donc ce qui explique que le Fatbike soit très prisé par les amateurs de sports d’hiver.

Pourquoi on aime le Fatbike?

  • On prend plaisir à découvrir les terrains inaccessibles en vélo régulier

Bien sûr, pour les sentiers montagneux, il existe le vélo tout-terrain, discipline qui peut en intimider certains. Avec leur casque et leur caméra frontale, les VTTistes ont l’air d’amateurs de sports extrêmes. Mais avec le Fatbike, on trouve un juste milieu idéal pour les débutants, tout aussi agréable pour les experts. Ses pneus souples offrent une bonne adhérence aux sols accidentés et promettent un parcours adoucit sur les racines et les rochers. Ils nécessitent donc une moins grande dextérité sur les terrains brutes. Avec ce type de vélo, vous n’avez pas de raison de vous limiter aux sentiers battus.

Fatbikes Casques de vélo
  • On s’adonne à l’une de nos activités préférées même l’hiver

Comme ses pneus sont conçus pour offrir un grand niveau de flottaison, le Fatbike se conduit été comme hiver sur la terre, la neige, le sable et bien sûr, l’asphalte, même si cette dernière ne correspond pas vraiment à l’attrait principal du vélo. En fait, le vélo à roues surdimensionnées s’adresse aux passionnés de plein air qui ne souhaitent pas passer l’hiver à l’intérieur. Comme il est très populaire, il est de plus en plus facile de trouver de nouveaux sentiers à explorer. La plupart des monts et parc nationaux offrent des pistes de niveaux débutants à intermédiaire. Alors qu’on pourrait douter de l’agilité du Fatbike, il se débrouille assez bien dans les montées grâce à sa stabilité, même s’il requiert un peu plus d’énergie. Pour les débutants, les sentiers plats sont un vrai plaisir pour une balade hivernale en forêt.

  • On s’entraîne à l’extérieur en découvrant une nouvelle discipline

À cause du diamètre de la roue qui est inférieur à celui d’une roue régulière, le Fatbike exige quelques coups de pédale de plus avant de prendre de la vitesse et à ralentir. Ainsi, même s’il est plus facile à manier sur les terrains accidents, ce type de vélo n’est pas moins exigeant qu’un autre. Par contre, une fois qu’une bonne vitesse est atteinte, on découvre vraiment le plein potentiel et la polyvalence du vélo. On peut donc envisager à améliorer sa propre performance et même se présenter aux compétitions qui sont de plus en plus présentes au Québec.

Comment s’occuper d’un Fatbike?

Comme pour tout type de vélo, le Fatbike requiert un entretien régulier pour éviter les défaillances et assurer sa durabilité. On vérifie le guidon, les freins et la pression des pneus. Ce dernier point est le plus important car il peut changer selon le type de terrains que vous pratiquerez. Effectivement, même si les roues surdimensionnées offrent une meilleure flottaison sur la neige et le sable, la pression d’air y est pour beaucoup. Selon que l’on fréquentera des terrains plats ou plus accidentés, des montées et des parcours plus sinueux, on choisira une pression qui s’y adapte. Autrement, le Fatbike ne demande aucun entretien supplémentaire!

Accessoires pour fatbike

Quel équipement pour une virée en fatbike réussie?

Comme on pratique le Fatbike en hiver, on s’assure de se vêtir comme on le fait pour n’importe quel sport d’hiver, c’est-à-dire en couches (consultez le guide multicouche pour tout savoir). On commence avec une couche de base, des vêtements thermiques respirants qui permettront de garder la peau au sec malgré l’effort. On protège évidemment les extrémités avec accessoires de neige chauds et imperméables. On ajoute une couche intermédiaire, qu’on peut retirer, ou changer au besoin, en privilégiant les matières naturelles. Et comme le vent est notre plus grand ennemi à vélo, on termine avec un manteau coupe-vent bien couvrant. Pour en savoir plus sur les accessoires à privilégier, consultez notre guide sur les accessoires d’hiver.

Notre sélection des sentiers de Fatbike au Québec

  • L’incontournable Mont Tremblant offre plus de 50 kilomètres de sentiers dans des paysages à couper le souffle.
  • Sur la rive sud de Montréal, le parc Seigneurial du Mont Saint-Bruno offre des sentiers à explorer en soirée parfaits pour les débutants ou les courtes expéditions.
  • Déjà réputé pour ses sentiers de vélo de montagne, l’Abbaye d’Oka entretien ses sentiers toute l’année avec une variété de parcours originaux pour tous les niveaux.
  • Pour s’initier en famille, le Domaine vert de Mirabel comporte plusieurs sentiers intéressants en plus d’offrir la location de vélos et de casques pour tous.
  • Très populaire en été, la Vallée Bras-du-Nord offre des paysages à couper le souffle partout comme hiver. On y retrouve des sentiers très techniques pour les plus expérimentés ainsi que des sentiers adaptés aux débutants.

Cette année, profitez au maximum avec une nouvelle discipline parfaite pour vous! Découvrez les attraits du Fatbike en famille ou entre amis et redécouvrez les paysages hivernaux comme jamais. Vous verrez que l’hiver paraît moins froid quand on enfourche sa bicyclette!